Activité

30 juin - 9 juillet

Le Festival Musical de Namur à St-Loup

Marie-Antoinette et de Fersen

Les musiques de Marie-Antoinette amoureuse
par Guy Van Waas, les Agrémens et les Jeunes solistes 2017 

> Vendredi 30 juin à 20h – Eglise saint-Loup
> Tickets sur www.nanamur.be  – Placement  numéroté

Œuvres des compositeurs favoris de Marie-Antoinette : Gluck, Gossec et Grétry

Café Zimmermann

Samedi 1er juillet à 20h – Eglise saint-loup
> Tickets sur www.nanamur.be –  Placement numéroté

  • Dans l’espace linguistique germanophone du XVIIe et XVIIIe siècle, la musique atteint une nouvelle densité expressive, grâce en particulier aux innovations venues d’Italie. Ce mélange des influences musicales a permis une révolution stylistique majeure, cultivée par des compositeurs comme Buxtehude, Erlebach et bien entendu Johann Sebastian Bach.
  • Café Zimmermann est un ensemble qui s’attache à faire revivre l’émulation artistique portée par l’établissement de Gottfried Zimmermann dans le Leipzig du XVIIIe siècle.
    Aujourd’hui, l’ensemble se situe aux premiers rangs du concert baroque en Europe.
    cafe-zimmermann.com

Un Concerto à Mantoue
Ensemble Clematis et Pierre Bartholomée, invité d’honneur

> Dimanche 2 juillet 2017 à 15h30 – Eglise Saint-Loup
>
Tickets sur www.nanamur.be  –  Placement numéroté

  • Lorsque Claudio Monteverdi arrive à la cour de Mantoue, c’est en tant que violiste qu’il y est d’abord engagé. Le programme de ce concert illustre la richesse de la musique instrumentale de la cour de Mantoue au travers des compositions de ces virtuoses. La musique instrumentale joue alors un rôle important, dominé par la personnalité de plusieurs instrumentistes dont le violoniste Salomone Rossi puis de Buonamente ou Farina.
  • Pierre Bartholomée se joindra à ce concert pour une intervention execptionnelle à l’occasion de son 80e anniversaire.
    Après le concert :  rencontre publique avec Jérôme Lejeune et Pierre Bartholomée sur les rapports entre musique ancienne et création contemporaine.

Marco Beasley
La clessidra (le sablier)

> Mardi 4 juillet 2017 à 20h – Eglise Saint-Loup
> Tickets sur www.nanamur.be  –  Placement  numéroté

  • Qui entend le chant de Marco Beasley n’oublie jamais cette voix ensorcelante. Ceux qui l’on entendu à Saint-Loup en 2004 s’en souviennent encore !  Le chanteur napolitain, compagnon des plus belles réalisations de l’Arpegiatta, donne une palette de couleurs à tous les répertoires qu’il aborde par sa présence unique. Le public est captivé par son timbre extraordinaire, presque « non classique», sa virtuosité et ses capacités d’improvisation.
  • Le temps est l’élément principal de ce programme intitulé le Sablier. Un temps étroit situé entre la fin du XVIe et le début du XVIIe siècle. Un moment de l’histoire très bref où la polyphonie de la Renaissance glisse vers la monodie baroque qui a réveillé la créativité des musiciens et fusionné les styles. La Rappresentazione di Anima e di Corpo (1600) de Cavalieri apparaît comme le pivot de ce mouvement qui amènera Claudio Monteverdi à créer l’Opéra.

Supernova
Les jeunes prodiges belges de la musique de chambre

> Mercredi 5 juillet 2017 à 20h – Eglise Saint-Loup
> Tickets sur www.nanamur.be  

  • Le projet Supernova vise à dénicher les jeunes prodiges belges de la musique de chambre, les étoiles de la scène classique de demain, partout où ils se cachent, en Wallonie, à Bruxelles comme en Flandre! (supernovaclassic.be)
    Les supernova 2017 : Duo Lévy – Idmtal Ensembl’ Arensky
  • Ils interpréteront :
    • Sonate pour violoncelle et piano de Sergei Rachmaninov (1873-1943)
    • Rhapsodie hongroise de David Popper (1843-1913)

Chœur de Chambre de Namur
Salve Regina

Œuvres d’Heinrich Isaac (? v. 1450 – 1517) et de Josquin Desprez (v. 1450 – 1521)

> Jeudi 6 juillet 2017 à 20h – Eglise Saint-LoupIntroduction au concert 19h30
> Tickets sur www.nanamur.be –  Placement numéroté

  • À la Renaissance, peu de compositeurs jouirent d’une réputation semblable à celle de Josquin Desprez. Ce compositeur franco-flamand mena la polyphonie à un tel niveau de raffinement qu’il fut appelé à mettre son art au service de la chapelle papale à Rome. Ce savoir-faire, Josquin en fit montre plus spécialement dans le genre du motet, dont les pièces sacrées au programme de ce concert constituent de sublimes illustrations.
  • Placé sous la direction experte de Peter Phillips, fondateur de l’éminent Tallis Scholars, le Chœur de Chambre de Namur vous propose également des œuvres de Heinrich Isaac qui fut Maître de Chapelle des Medicis à Florence et de l’Empereur Maximilien à Vienne.

Cantates avec Orgue
Le Ricercar consort joue Bach

> Vendredi 7 juillet à 20h – Eglise Saint-Loup – Introduction au concert 19h30
> Tickets sur www.nanamur.be  – Placement numéroté

  • Ce programme sera l’occasion d’inaugurer l’orgue buffet inspiré de modèles allemands du 17e siècle que le Ricercar Consort a commandé au facteur Luc Meurice.
  • JS. Bach Cantates BWV 35  (Geist und Seele wird verwirret) & 170 (Vergnügte Ruh, beliebten Seelenlust)  Concerto pour hautbois d’amour BWV 1055 G.F. Haendel Concerto pour orgue

Le Salon de Mozart Jodie Devos et Sebastian Wienand

> Samedi 8 juillet 2017 à 20h – Eglise Saint-Loup
> Tickets sur www.nanamur.be  – Placement numéroté

  • Jodie Devos et Sebastian Wienand imaginent une soirée chez Mozart dans le salon de musique où le musicien essaye de nouveaux airs, certains de lui, d’autres de ses amis, avec sa soprano favorite.
    Quand la voix se repose, Mozart pianote, improvise peut-être.  L’instant est exceptionnel.

Les Hommes de Piaf
Allez venez Milord! 

> Dimanche 9 juillet 2017 à 20h – Eglise saint-Loup
> Tickets sur www.nanamur.be  – Placement numéroté

  • Sur des compositions de William Sabatier, ce concert débutera par une suite pour quatuor à cordes et bandonéon, imaginée à partir du répertoire de l’inoubliable Édith Piaf. Les morceaux choisis font la part belle aux hommes chantés par la môme de Ménilmontant : Milord, L’Homme que j’aimerai, L’Accordéoniste, Mon légionnaire…
  • La voix est ici remplacée par les cordes du génial Quatuor Terpsycordes, qui se mêlent aux modulations infinies du bandonéon de Sabatier. La voix d’Édith Piaf, bien qu’absente, résonne sous les archets vibrants ou dans le galop des doigts sur les instruments.

 

20160702_FMNamur