Note d’intention

Les « Amis de l’église Saint-Loup à Namur», actifs depuis 2012 et aujourd’hui constitués en a.s.b.l, se sont donné comme mission non seulement de ré-ouvrir au grand public, après plus de trente années de restauration, un des plus beaux monuments baroques de Belgique, mais également de prolonger cette restauration en métamorphosant ce  lieu en un espace musical d’exception.

 

L’orgue de Saint-Loup : état des lieux

Si l’a.s.b.l. accueille depuis plus de 3 ans les plus prestigieuses formations musicales de musique baroque, elle prend toutefois conscience que l’orgue de tribune de l’église St-Loup, aussi majestueux qu’il puisse paraître, est aujourd’hui sans voix et de piètre qualité. Ce constat est mis en évidence par une étude diagnostique sévère dressée par Pierre Decourcelle, conseiller en cette matière auprès de la Commission Royale des Monuments, Sites et Fouilles.

En effet, composé du grand buffet de Joseph Merklin de 1857 et du buffet positif de Sébastien Lachapelle de 1738, l’orgue actuel a subi lors de sa restauration en 1974 – 1976 de grandes modifications inadéquates qui le soustraient désormais à toute prétention à devenir un instrument de concert reconnu par les organistes de niveau international.

 

Namur-les-Orgues

Prenant acte de cette situation, l’a.s.b.l., poussée par sa dynamique à promouvoir un édifice namurois exceptionnel à forte valeur identitaire et affective, décide sans hésitation de s’engager dans une réhabilitation majeure  de son orgue. Elle s’appuie d’une part sur le soutien du Cabinet du Ministre du Patrimoine et d’autre part sur l’important projet de la Ville de Namur qui lance un vaste programme de restauration de ses orgues afin de promouvoir dans les prochaines années un grand festival « Namur-les-Orgues ».

Estimant que l’église Saint –Loup, sortie de ses longues restaurations architecturales, pourrait être le premier lieu d’exception à donner une résonance majeure à ce projet, l’échevinat de la Culture a demandé à  l’a.b.b.l. de prendre en charge la gestion et la conduite des opérations. Un premier budget permettra de lancer dans les prochaines semaines une pré – étude qui sera confiée à Pierre Decourcelle et Roland Servais.

L’a.s.b.l. trouve également les fondements de son engagement dans le soutien précieux des formations et institutions musicales  florissantes à Namur (CAV&MA, les Agrémens, l’IMEP ) qui sont en demande d’un lieu dont la potentialité musicale offrirait aux organistes de réputation internationale un instrument d’une grande unité esthétique en parfaite adéquation avec le contexte baroque de l’église.

 

L’étude diagnostique préliminaire des orgues de la ville de Namur

En vue d’avoir une vision globale de l’ensemble des orgues namurois, l’étude préliminaire portera sur les orgues majeurs de la commune, à savoir ceux de la cathédrale, des églises Notre-Dame, Saint-Joseph, Saint-Loup et Wierde. Construite sur base d’une analyse historique, diagnostique et musicale de chaque instrument  et de leur environnement acoustique, elle aura pour objectif d’établir pour chacun d’eux les lignes de conduite des différentes options de restauration /réhabilitation et de mettre en évidence les avantages et les inconvénients de celles-ci, dans une perspective culturelle tournée vers l’avenir.

De cette évaluation, elle définira les styles musicaux, les harmonies et l’équilibre de facture à donner pour chacun de ces orgues. Elle aura également pour souci de rapprocher l’esthétique sonore avec son environnement historique et architectural désignant ainsi la spécificité musicale de chaque lieu afin de pouvoir définir le répertoire musical auquel il devra répondre : musique d’orgue baroque, classique, romantique,  symphonique, contemporain ….

Par une telle approche, les restaurations /réhabilitations engagées éviteront de donner à chacun d’eux une solution unique et globale les contraignant à intégrer dans leur architecture tous les répertoires musicaux,  les entrainant irrévocablement à leur hybridation et (ou) à leur perte d’identité.

Prenant également en compte l’aspect financier du projet, cette approche veut plutôt mettre en place des solutions parallèles où chaque orgue exprimerait sa propre identité et singularité musicale.

 

L’orgue de l’église Saint-Loup

Revenant plus particulièrement à l’orgue de l’église St-Loup, l’inscription de celui-ci dans le contexte baroque exceptionnel et unique en Belgique, nous conduit naturellement à lui donner dès à présent toutes les caractéristiques « esthétiques » d’un orgue  baroque tant par son caractère musical que par l’architecture de son buffet. Il y aura lieu toutefois de définir son style.

L’adaptation ou non de son buffet constituera également une des options majeures que l’étude préliminaire devra questionner et argumenter.

Dès cette étude initiale approuvée, l’a.s.b.l. désignera, en accord avec la Ville de Namur, un auteur de projet, musicologue, spécialiste de l’orgue, en vue d’assurer la finalisation du projet. Cet auteur de projet dressera un dossier détaillé d’exécution qui, après approbation, fera l’objet d’un appel d’offres restreint auprès des meilleurs facteurs d’orgues européens.

 

Le comité d’accompagnement

Au regard des quelques questions esquissées ci-dessus, la restauration, la réhabilitation ou la création d’un nouvel orgue posent des problèmes de fond que l’a.s.b.l. non compétente dans ce domaine très complexe, ne pourra à elle seule résoudre.

Consciente de la nécessité de mettre en place un très haut niveau de compétence, indispensable pour répondre à son projet, l’a.s.b.l. constitue dès ce mois d’octobre 2015 un groupe de travail interne composé des meilleurs spécialistes dans le domaine.

En faisant appel à des organistes et à des musicologues de réputation internationale ainsi qu’à un facteur d’orgue de grande expérience, l’a.s.b.l « Les Amis de Saint-Loup » composée elle-même de spécialistes en restauration patrimoniale, veut s’assurer d’un dialogue analytique complet et pertinent, indispensable à l’aboutissement de solutions de qualité.

Elle remercie dès à présent les membres de ce groupe de travail qui ont répondu avec enthousiasme et intérêt à l’invitation lancée par l’a.s.b.l.

Ce comité est composé de :

  • Monsieur Pierre Decourcelle (facteur d’orgue, historien d’art et membre spécialiste auprès de la CRMSF)
  • Monsieur Bernard Foccroule (organiste, directeur honoraire de la Monnaie, disponible après mars 2016)
  • Monsieur Jean-Marie Marchal (Directeur de CAV&MA)
  • Monsieur Benoît Mernier (organiste, compositeur et professeur d’orgue à l’IMEP)
  • Monsieur Roland Servais (organiste, musicologue et auteur de projet en matière d’orgues)
  • Madame Thérèse Cortembos (historienne de l’architecture, membre du conseil d’administration de l’a.s.b.l. « Amis de St-Loup »)
  • Monsieur Thierry Lanotte (architecte, membre du conseil d’administration de l’a.s.b.l « Amis de St-Loup »).

 

Namur le 30/10/2015

Thierry Lanotte et le comité d’accompagnement

 

logos 2logo namur